Le TSEU

Le tseu, c’est le nom donné par une poignée de patoisants du Sud de la Saône-et-Loire à leurs patois, qui, malgré un certain nombre de différences évidentes, sont un même parler de langue d’oïl, nettement mâtiné de franco-provençal, où l’on trouve la prononciation TS du CH français et la prononciation DZ du J français. Cette particularité concerne dans notre région près de 200 communes allant du Haut Beaujolais au Bassin Minier et du Val de Loire au Clunysois.

Ainsi, on ne dit pas chez nous « je chante » mais « dze tsante »

                Partant de notre ancêtre commun, le roman que l’on parlait à l’époque de Charlemagne, le français (parler de l’Île de France) et le tseu ont évolué de façon différente. Prenons l’exemple du mot chien : il vient du latin canem,  qui est devenu tchène (au Vème siècle) puis tchien (au VIIème siècle) et, à l’aube de l’an mil, le français a retenu chien tandis que les gens de notre région ont dit tsin. Cette différence d’évolution phonétique est due, entre autres, aux influences à la fois germaniques et franco-provençales.

                L’association « le Tseu, un pays, une langue » est née au printemps 2017 ; elle est le prolongement des ateliers de patois qui ont débuté à Sivignon en 2009 sous l’impulsion d’Olivier Chambosse.

Olivier est décédé à l’été 2017 en laissant un héritage précieux : une pièce de théâtre « vé la Félicie » en 2011, une comédie musicale « la Yéyette » en 2013, et des dizaines de textes qu’il a écrits ou collectés dans la région.

                Nous étions sur le point de parachever l’écriture d’un dictionnaire tseu-français, document fondamental donnant l’étymologie de plus de 3000 mots, leurs différentes acceptions, leurs synonymes et des exemples de leur utilisation, ainsi que d’une grammaire du tseu, première étape indispensable à une écriture unifiée du tseu.

Nous allons tâcher de poursuivre ce travail pour que ces parlers qui furent, pour les plus anciens d’entre nous, notre langue maternelle jusqu’à l’âge de l’école communale, ne tombent pas dans l’oubli.

                Nous sommes une vingtaine de participants, venus de divers villages du Charolais, à nous réunir chaque mois à Sivignon pour enrichir le dictionnaire et travailler des textes, créations originales des uns ou des autres, ou bien traductions de textes français. Si vous êtes intéressé, venez nous rejoindre ; des groupes pourraient ainsi naître et produire des animations dans d’autres communes du Charolais.

Pour illustrer notre travail, vous pourrez trouver ci-après quelques textes, créations originales ou adaptations, et leur traduction française, bien sûr.

                Nos patois n’ont jamais été écrits… Il faut donc s’accorder sur une graphie à la fois pas trop éloignée du mot français correspondant, pour faciliter la lecture, et suffisamment souple pour qu’on puisse intégrer les variantes de prononciation. Chacun sait bien que le patois de Montmelard n’est pas tout à fait le même que celui de Beaubery, qui diffère encore de celui de Vendenesse… Ainsi dira-t-on une tseuvre  à Montmelard et une tcheuvre à Beaubery, ou encore une barrîre ici et une  barrère à Vendenesse. Mais tout cela est la même langue.

La lecture du tableau ci-dessous est donc indispensable à la compréhension et à la bonne prononciation des mots contenus les textes ci-après.

signes et lettres signification exemple
apostrophe   élision en début ou en fin de mot dz’étōs, ôl ‘tōt
/   barre oblique interdiction de la liaison deux/ûjeaux
accent ` sur à, ò, ù force la prononciation de la lettre accentuée pàys, nòyau, tùyau
añ, eiñ, aiñ, force la nasalisation añnīe, poueiñe, vilaiñe, boñne
ā prononcez aa ou aè, ou è tsā, borāillou
ē prononcez ééi bēte
ī prononcez ii ou èè ou barrīre, mandzīz
ō ōu prononcez oou ou œu prononcez ou ou eu bōs rgognōu
ū prononcez u ou eu çhū
çh entre le son « se » et le son « che » beuçhon, hèçhe, çhmentîre
j remplace le s ayant valeur de z en incitant à chuinter ce z fraîjî, maîjon
ll initial ou après  b c f  g  p prononcez ieu lliève, tablle, cllaî, fllan, gllèce, pllèce
rr après b c d f g p r roulé prononcé eur brrdin = beurdin
w remplace le v  et incite à le prononcer ou

Pour contacter l’association :  andreauclair@wanadoo.fr